Suvi Anwar fait partie de l'équipe scientifique du Nexus et possède des diplômes d'études poussées en astrophysique et en biologie moléculaire. Dans ses entretiens, elle mentionne être issue d'une famille nombreuse et très animée de cinq enfants. Avec ses frères et sœurs, Suvi côtoya dès son plus jeune âge le monde de la science grâce à sa mère neuroscientifique et son père mathématicien, et en demeura une passionnée tout au long de sa vie. Elle affirme ne pas avoir hésité une seconde à rejoindre l'Initiative Andromède lorsqu'elle apprit son existence, souhaitant découvrir et vivre plus que ce que son petit recoin d'univers avait à offrir.

Composé de plus de trente systèmes observables, le secteur Helius est un amas d'étoiles situé à la périphérie de la galaxie d'Andromède. Helius, comme chacun sait, a été choisi pour être la destination de l'Initiative Andromède car les études longue distance avaient suggéré que ce secteur contenait un nombre étonnamment élevé de planètes habitables. Le centre du secteur possède également un grand trou noir, dont la formation est peut-être à l'origine de ses riches gisements d'élément zéro.

L'étude et la classification Helius sont en cours. Certaines planètes portent déjà leur nom officiel, mais d'autres sont toujours connues sous leurs données d'étude initiales : "H" (pour "Objet d'Helius") suivi d'un numéro de série.

Également connu sous le nom d'"ézo", le rare élément zéro génère un champ d'énergie noire lorsqu'il est soumis à un courant électrique. Ce champ augmente ou diminue la masse de tous les objets qui s'y trouvent. Ce "champ gravitationnel" forme la base de la technologie moderne, de l'armement à l'industrie en passant par le voyage supraluminique.

L'élément zéro est produit lorsque de la matière solide, telle qu'une planète, est affectée par l'énergie d'une étoile qui se transforme en supernova. Cet élément est présent en abondance dans les débris d'astéroïdes qui orbitent autour des étoiles à neutrons et des pulsars, mais son extraction dans de telles régions est extrêmement dangereuse et nécessite un investissement conséquent.

Des observations du secteur Helius suggéraient que la région est riche en élément zéro, ce qui a été un facteur décisif dans le choix qu'a fait l'Initiative Andromède de s'y installer. Sans ézo, la technologie de l'Initiative deviendrait rapidement obsolète.

Dans le cas où un membre de l'équipe du Pionnier rencontrerait une forme de vie alien intelligente, il est impératif que les protocoles de "premier contact" soient suivis à la lettre. Les principes de paix et de coopération constituent les grands idéaux de l'Initiative Andromède. Tout acte d'agression à l'encontre d'espèces aliens est proscrit, à moins que leurs intentions aient été clairement établies comme hostiles et que les membres de l'équipe du Pionnier courent un danger réel.

Les stations avancées automatisées font partie de la première vague d'exploration ou de déploiement de colons. Elles contiennent des caches de ressources destinées à ravitailler les explorateurs, des postes de réparation pour les véhicules et des géoradars capables de détecter les gisements minéraux souterrains. Leur présence augmente les chances qu'une planète soit considérée comme viable.

Quand une planète est sérieusement envisagée pour une colonie ou qu'une observation est en cours, les stations avancées sont placées en orbite par des barges automatiques. Lorsqu'elles sont appelées dans une zone spécifique, elles descendent et s'arriment au sol pour devenir de précieux points de repère. La plupart des astromobiles de reconnaissance sont connectées aux stations avancées, ce qui permet de les réquisitionner directement à l'emplacement d'une station.

En théorie, les ressources actuelles étant limitées, seuls les Pionniers sont officiellement autorisés à appeler des stations avancées. En réalité, des rapports indiquent que des colons entreprenants ou des charognards sans scrupules piratent les signaux pour piller le matériel des stations.